<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=2522377514460582&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

7 min de lecture

5 astuces pour un onboarding réussi (y compris en télétravail)

Conseils pour optimiser le parcours d'intégration du nouveau salarié

Intégrer une nouvelle entreprise, c’est un peu comme se lancer dans un long voyage. Et bien que cet événement soit une aventure qui possède sa part d’imprévu, il se doit d’être correctement préparé pour être le plus agréable possible. L’onboarding, c’est justement cette période importante durant laquelle tout nouveau collaborateur prend ses marques, découvre la culture d’entreprise et décide d’y adhérer (ou pas).

 

 

Pour que votre onboarding soit une réussite, on vous partage aujourd’hui 5 conseils pour une intégration réussie. Bienvenue à bord ! 😉

 

 

 

Conseil n°1 : Avant l’onboarding, recruter avec transparence

 

90 % des entreprises estiment que c’est lors de la première année qui suit leur embauche que les nouveaux employés décident de rester ou non dans l’entreprise (selon l'étude Aberdeen). Voilà pourquoi, dès l’entretien d’embauche, les équipes chargées du recrutement ont tout intérêt à communiquer clairement et avec transparence avec les candidats. 

 

Mieux vaut être dans le vrai et présenter la réalité du poste plutôt que d’enjoliver le discours. Il est important de présenter clairement les valeurs et les ambitions de l’entreprise, pour que le candidat sache si cet environnement lui convient ou pas. Sans une bonne compréhension de la culture d’entreprise et du poste à pourvoir, les futures recrues seront moins susceptibles de se connecter à la stratégie institutionnelle.

 

Une fois le processus de recrutement avancé, il est aussi intéressant d’inviter les candidats à rencontrer les équipes opérationnelles pour leur donner une meilleure vision du poste et des relations inter-équipes. Cet événement peut prendre la forme d’une journée de découverte et d’immersion au sein de l’entreprise… et du quotidien du poste à pourvoir !

 

onboarding-conseils

Pour faciliter l'intégration, présentez rapidement le nouvel arrivant à toutes
les personnes avec qui il sera en contact 

 

 

Conseil n°2 : Pas d’onboarding sans pré-boarding

Pour un onboarding réussi, il est impératif d’interagir avec la nouvelle recrue avant le jour de sa prise de poste effective. C’est ce qu’on appelle communément l’étape de « pré-boarding ».

 

Lors de cette période, vous pouvez lui proposer une journée d’intégration pour qu’elle puisse prendre ses marques tranquillement, sans se soucier du travail à effectuer. Elle aura ainsi l’occasion d’interagir avec ses futurs collègues, de poser toutes les questions qu’elle a en tête et de se sentir moins « seule » le jour J.

 

Le pré-boarding a de nombreux autres avantages : il permet de réduire l’aspect administratif, souvent lourd, lié à l’arrivée d’une nouvelle recrue et de faire le point sur ses besoins pour que tout soit prêt à son arrivée. Il facilite aussi le processus d’intégration en cas de télétravail, puisqu’il permet d’anticiper une organisation de service en croisant à l’avance les agendas de chacun, voire de prévoir un onboarding à distance si nécessaire.

 

Quoi qu’il en soit, il est important de faire en sorte que toutes les informations relatives à l’entreprise et au poste soient facilement accessibles, par mail ou sur une plateforme en ligne.

 

 

💡Chez Sport Heroes, nous utilisons l'outil Confluence pour rendre accessibles toutes les informations essentielles de l'entreprise (trombinoscope, process, documents incontournables...) 

 

 

 

Conseil n°3 : Soigner son arrivée… et la suite !

Nous le savons, tout doit être prêt pour le jour J : espace de travail rangé, ordinateur paramétré, matériel à disposition, livret d’accueil imprimé… Pour son arrivée, la nouvelle recrue doit se sentir considérée et attendue, alors n’hésitez pas à lui offrir un package de bienvenue avec des goodies aux couleurs de votre entreprise. 

 

Dès l'arrivée du nouveau collaborateur, une visite complète des installations s'impose. L'occasion de revenir en détails sur les politiques de prévention et de sécurité. Indispensable si vous travaillez en usine, en magasin ou dans les transports.  

 

Mais combien de temps doit durer un onboarding ? Temps d’acclimatation nécessaire pour développer les compétences qui permettront aux recrues d’être plus performantes, il est essentiel de projeter votre programme d’onboarding sur une durée d’une semaine, voire d’un mois. Car une seule journée ne suffit pas ! Les entreprises qui ont des programmes d’onboarding plus courts ont 9 % de chance en moins de garder leurs collaborateurs (selon l'étude Aberdeen).

 

Un onboarding étoffé offre aussi la possibilité de créer des rendez-vous innovants et des événements originaux. PwC France a ainsi choisi de mettre en place un challenge sportif pour ses nouveaux arrivants. Intégrés dans une seule et même équipe, ces derniers défient les autres salariés et essaient de se hisser jusqu'à la première place du classement de l'entreprise grâce à des activités sportives qu’ils créent et organisent eux-mêmes. De quoi faire forte impression côté marque employeur !

 

 

Nouveau call-to-action

 

 

Conseil n°4 : Miser sur la force du réseau

Bénéficier d’un réseau de qualité est une vraie force en entreprise, mais c’est bien souvent un travail de longue haleine. Alors autant accompagner le nouveau collaborateur et l’aider à networker ! 

 

  • Avant même son arrivée au bureau, présentez votre nouvelle recrue à toutes les personnes avec qui elle sera en contact, notamment les personnes-ressources de chaque service. Et pourquoi pas lui partager un organigramme clair et illustré pour l’aider à identifier tous les membres de l’équipe ?
  • Pour faciliter le parcours d’intégration de votre collaborateur, faites appel au mentoring et désignez un tuteur ou un parrain d’intégration dans le service. Ce dernier pourra fixer des rendez-vous récurrents avec lui pour échanger sur son intégration. Il sera aussi son référent si ce dernier a des questions qu’il n’oserait pas poser à d’autres personnes dans l’entreprise.
  • De façon générale, misez sur la force du réseau de votre entreprise et invitez vos nouvelles recrues à des événements où les opportunités de networking sont nombreuses, en interne ou en externe.

 

Enfin, un onboarding efficace va dans les deux sens ! Intégrez un portrait des nouveaux arrivants dans un média interne (journal, newsletter, ou autre channel de communication) pour présenter et valoriser les profils qui rejoignent les équipes. En aidant le nouvel entrant à se socialiser dans son environnement professionnel, vous lui permettrez de créer du lien et de l’engagement pour l’entreprise.

 

 

 

 

Un onboarding réussi, c'est un salarié comblé et un ambassadeur
de choix pour votre entreprise !

 

 

Conseil n°5 : Mettre en place un suivi personnalisé

Tout comme le processus d’onboarding commence avant l’arrivée du nouveau collaborateur dans l’entreprise, il se poursuit après le jour J grâce à un suivi personnalisé.

 

Cela passe notamment par la formation, avec la mise à disposition de ressources en ligne pour permettre à la nouvelle recrue de se former avant et après son arrivée dans l’entreprise. Elle peut ainsi s’entraîner, acquérir des compétences et évoluer à son rythme, avec une meilleure productivité et un engagement plus fort dès son arrivée.

 

Au cours de la période d’essai, faites des points réguliers avec le nouveau collaborateur, afin de relever ses remarques positives suite à son intégration ou les points. Ces feedbacks réguliers vous permettront de perfectionner un processus de recrutement déjà innovant !



Et l’onboarding à distance ?

Dans cette période si particulière, c’est une vraie question ! Comment organiser un onboarding lorsque l’on ne peut pas accueillir physiquement la nouvelle recrue dans les locaux de l’entreprise ? En cas de télétravail, procédez de la même manière que pour un onboarding classique, en mettant l’accent sur les rituels qui permettent de renforcer le sentiment d’appartenance

 

1- Maintenez un contact très régulier : notamment via le parrain d’intégration avec qui votre nouvelle recrue devra avoir des points quotidiens, de 15 à 30 minutes. 

2- Veillez à la bonne installation à distance du nouveau collaborateur : faites-lui parvenir par La Poste tout le matériel nécessaire à son installation ainsi qu’un welcome pack, prévoyez un call pour lui expliquer comment utiliser tous les outils collaboratifs de l’entreprise… 

3- Organisez des ateliers ou des cafés virtuels au sein de l’équipe pour un contact convivial 

4- Misez sur une solution digitale de sport et de bien-être au travail : le collaborateur intègre une équipe et se dépasse pour la hisser dans le haut du classement, tout en prenant soin de lui. 

 

Bref, accompagnez la nouvelle recrue de façon encore plus organisée et attentionnée grâce au processus d’onboarding déjà en place dans votre structure !

 

 


Voilà, vous avez toutes les cartes en main pour un parcours d’intégration réussi ! Et parce que nous sommes persuadés que le mouvement au quotidien est l’un des aspects clé du bien-être et de la qualité de vie au travail, pensez à consulter notre guide ultime du sport en entreprise.