4 min de lecture

[Interview] Michel Cymes : "la santé des salariés est une priorité"

michel cymes entreprise

L’entreprise est un lieu clé pour parler de santé et de prévention. La lutte contre le fléau du stress, le burn-out, les TMS ou la sédentarité doit être menée au travail. Mais pas seulement : il s’agit aussi d’encourager les bonnes habitudes ! L’entreprise a un rôle à jouer en matière de santé publique, en aidant ses salariés à mieux manger, mieux dormir et mieux bouger. 

 

Retour sur les enjeux du bien-être au travail avec le médecin préféré des Français, Michel Cymes, qui nous prouve que bonheur, bonne santé et travail en entreprise sont compatibles. 

 

1. Quels sont les enjeux du bien-être au travail aujourd’hui ? 

Les enjeux sont énormes ! Et ne sont surtout pas à placer au second plan. Faire de la santé mentale et physique de ses salariés une priorité n’est ni superflu, ni impossible. Des actions simples et concrètes peuvent être mises en place pour permettre à chaque collaborateur de se sentir bien et motivé, de trouver du sens à ce qu’il fait et surtout d’obtenir une certaine reconnaissance. Il ne faut pas l’oublier, qui dit bien-être au travail, dit meilleure efficacité ! Tout le monde a donc à y gagner.

 

 

 

81%
des salariés français estiment que le bien-être est un enjeu prioritaire pour les entreprises

(Ifop)

 

 

 

2. Quels sont les axes de travail prioritaires des entreprises pour préserver la santé physique des salariés ? 

On passe tous beaucoup de temps au travail et quand on sait que 95% des Français ont une activité physique insuffisante, il est primordial que les entreprises se saisissent du sujet de la santé physique de leurs salariés ! De nombreuses initiatives peuvent être prises afin de permettre aux employeurs de prendre soin de leurs collaborateurs. Pour lutter contre cette sédentarité, on peut citer ici l’accès à une salle de sport, l’organisation de cours collectifs avec des coachs ou encore la participation au financement de l’inscription à une salle de sport. Et parce que la santé physique passe aussi par le contenu de notre assiette, l’accès à une cantine équilibrée n’est pas à négliger, ou encore une sensibilisation en matière de nutrition. 

 

 

 

95%
des Français ont un niveau d'activité physique jugé insatisfaisant

(Agence nationale de sécurité sanitaire)

 

 

3. Depuis la Covid-19, la santé mentale des salariés a pris un coup. Comment l’entreprise doit-elle s’emparer du sujet ?

On sort tous un peu fragilisés de cette période compliquée ! Et le monde du travail n’est pas épargné : alors que le télétravail a isolé certains salariés, il a aussi permis à d’autres de remettre en cause leurs ambitions et envies professionnelles. 

 

Concrètement, des solutions simples sont accessibles à l’entreprise afin qu’elle mette au premier plan la santé mentale de ses salariés. Tout d’abord, et ça peut paraître simpliste, mais être véritablement à l’écoute. Créer un climat de confiance et non jugeant est aujourd’hui primordial. Ensuite, mettre des professionnels (psychologues, psychiatres, sophrologues…) à disposition, mais aussi intégrer les médecins du travail tout au long du processus. Et surtout, former les cadres manager au dépistage des premiers signes du burn-out. Quand on sait que celui-ci concerne plus de 30% des salariés français aujourd’hui, ça ne fait que confirmer l’urgence de la situation. 

 

 

 

34%
des salariés sont en burn out

(OpinionWay et Empreinte Humaine)

 

 

 

4. La lutte en faveur de la déconnexion est aussi un nouvel enjeu pour les salariés hyper-connectés. Comment l’entreprise peut-elle les aider à décrocher ? 

Eh bien tout simplement en imposant aux supérieurs hiérarchiques de respecter cette loi ! A l’heure de l’hyper-connexion, il est du devoir de l’entreprise de surveiller ses salariés et de ne surtout pas encourager ce genre de comportements. Envoyer des e-mails le week-end, répondre à son téléphone professionnel lors d’un jour de congé, ou finir une présentation urgente à 23h… toutes ces pratiques sont à bannir !

 

 

Michel Cymes et United Heroes

 

 

5. Donc, le travail peut être la santé ? 

Psychologiquement bien sûr ! Réussir ses objectifs au quotidien, dans un environnement sain et aux côtés d’une équipe soudée et à l’écoute, c’est parfait pour se sentir bien. 

 

Physiquement, chaque emploi a ses spécificités et c’est à l’entreprise de protéger ses salariés en adaptant par exemple les postes de travail. Mais c’est aussi à elle de les motiver à sortir de la sédentarité et à être plus actifs.