6 min de lecture

Comment créer sa charte de télétravail ?

Formaliser le télétravail en créant votre charte de télétravail

Le télétravail a bouleversé l'organisation des entreprises au moment de la crise sanitaire Covid-19. Vécu d'abord comme une contrainte, il a été adopté par un grand nombre de salariés : selon une étude Chaire Workplace Management , 73% d'entre eux déclaraient vouloir prolonger l'expérience du télétravail (septembre 2020). 

 

Alors, si les équipes des Ressources Humaines se sont adaptées comme elles le pouvaient en mars 2020, au début du confinement, il est maintenant temps de formaliser les conditions de ce nouveau mode de travail pour le pérenniser. Une priorité des DRH en 2021 puisque 73% d'entre eux prévoient de se pencher attentivement sur le développement et la consolidation du télétravail au sein de leur entreprise, d'après un sondage de l'ANDRH (février 2021). 


Le premier pas vers cette formalisation : la charte de télétravail. Cet outil permet d’offrir à ses collaborateurs un cadre professionnel et collectif clair et précis. Enjeu majeur pour la santé de l’entreprise à long terme, on vous délivre les conseils pour créer une charte de télétravail adaptée à votre culture d'entreprise et votre organisation

 

1. Recueillir les besoins et les attentes des salariés

L’un des facteurs majeurs de la réussite d’une politique de télétravail, c’est la co-construction.

 

Depuis la crise sanitaire du Covid-19, de nombreuses entreprises souhaitent inscrire ce mode d’organisation dans un cadre plus durable. Pour éviter tout problème ou objection dans le futur, il est donc important pour les entreprises de formaliser le télétravail et d’en communiquer les règles à toutes les personnes concernées. Mais passer d’un modèle de travail classique à un modèle de télétravail partiel ou complet ne peut se faire sans l’adhésion de l’ensemble des équipes.


Étape primordiale avant de rédiger votre charte de télétravail : demandez leur avis à chacun et chacune de vos collaborateurs, via un sondage créé par vos équipes Ressources Humaines en collaboration avec les délégués des salariés. 

 

10 questions à poser à vos salariés pour construire votre politique de télétravail

 

 ☐ Comment évaluez-vous votre productivité en télétravail ?

 ☐ Comment évaluez-vous votre motivation en télétravail ?
 ☐ Comment évaluez-vous votre équilibre vie professionnelle / vie personnelle ?
 ☐ Avez-vous des craintes, des doutes quant à la pratique du télétravail ?
 ☐ Quels sont les avantages du télétravail qui vous importent le plus ? 
 ☐ Souhaitez-vous continuer à pratiquer le télétravail de manière ponctuelle ? (si oui, combien de jours par semaine ?)
 ☐ Souhaitez-vous continuer à pratiquer le télétravail à temps complet ? 
 ☐ Qu’attendez-vous de l’entreprise pour vous aider à bien/mieux vivre le      télétravail ?
 ☐ Dans le cadre de la mise en place du télétravail à temps complet,  souhaiteriez- vous avoir accès à des espaces de coworking ?

 ☐ Dans le cadre de la mise en place du télétravail à temps complet, à quel  rythme souhaiteriez-vous pouvoir vous réunir entre collègues (séminaires,    congrès, teambuilding)

 

 

 

Sonder vos collaborateurs, c’est garantir leur implication dans la politique de votre entreprise et renforcer leur sentiment d’appartenance à l’entreprise : vos équipes sont en accord avec les valeurs et les règles de votre politique de télétravail, ce qui contribue à leur assurer une meilleure qualité de vie au (télé)travail. C’est LA solution pour pérenniser ce nouveau mode de travail !

 

 

2. Rédiger votre charte de télétravail

Après avoir sondé vos salariés, réunissez l’ensemble des acteurs (équipe des Ressources Humaines, managers, délégués des salariés, DSI...) pour prendre en compte toutes les préoccupations des équipes et ainsi pouvoir entamer les négociations en vue d’un accord collectif.

 

Votre charte devra clarifier les conditions dans lesquelles vos salariés ont recours au télétravail. Elle est en quelque sorte un mode d’emploi précisant les objectifs du télétravail, les droits et devoirs des télétravailleurs, les modalités. En somme, elle définit les règles de votre politique :

 

☞ Le rythme de télétravail : “full remote” ou format hybride ? 

 

Dans le cas d’un format hybride

 

☞ Le minimum et maximum de jours de télétravail (par semaine ou par mois), l’anticipation des demandes de télétravail auprès du manager et les critères d’éligibilité au télétravail.

☞ Les lieux mis à disposition pour le télétravail (espaces de coworking)

☞ Le budget alloué à l’équipement des salariés en télétravail

☞ Les équipements (mobilier, informatique, logiciels) fournis à chaque collaborateur pour lui garantir de bonnes conditions de télétravail
☞ Le processus en cas de déménagement d’un salarié
☞ Le processus en cas d’accident de travail
☞ Les droits des salariés : préciser que les salariés en télétravail ont les mêmes droits que l’ensemble des salariés en entreprise
☞ La confidentialité : préciser que le télétravail doit être effectué en préservant la confidentialité des informations détenues dans le cadre de l’activité professionnelle

 

Une fois cette charte créée et approuvée par toutes les parties, il reste une étape supplémentaire et incontournable : communiquer.

 

 

Découvrez les 5 clés pour la réussite de votre politique de télétravail

 

 

3. Communiquer en transparence pour une adhésion totale

C’est l’occasion de créer un grand moment de rassemblement : d’abord, donnez les résultats du sondage, puis présentez la charte de télétravail et, enfin, prenez le temps de répondre à toutes les questions des collaborateurs. Certains d’entre eux n’auront peut-être pas l’envie ou le besoin de s’exprimer tout de suite : donnez-leur la possibilité de pouvoir envoyer des questions (de façon anonyme ou à travers les délégués du personnel) sur la politique de télétravail pour y répondre plus tard à l’occasion d’une nouvelle réunion.

 

Selon les différents retours reçus, adaptez ou validez votre charte de télétravail. La touche finale : envoyez-la à l’ensemble de vos collaborateurs et rendez-la accessible à tout moment. Cette charte devra également être transmise à chaque nouveau collaborateur de l’entreprise, lors de son intégration.

 

4. Ré-évaluer régulièrement le dispositif pour l’adapter

Votre charte est prête, vous l’avez communiquée à tous les salariés, vous êtes prêts à vous lancer.

 

Et ensuite ? Les bases de votre politique de télétravail sont solides et permettront sans aucun doute de guider tous les collaborateurs dans ce changement, vers un nouveau mode de travail. 

 

Mais votre charte n’est pas immuable. Chaque année, prenez le soin de ré-évaluer votre dispositif. Sondez à nouveau vos collaborateurs : sont-ils épanouis ? Quelles sont les pistes d’amélioration de leur Qualité de Vie au Télétravail ? Faut-il opérer des changements dans votre politique ? Si nécessaire, adaptez votre charte et communiquez les changements effectués à vos collaborateurs. 

 

 

sentiment-d-appartenance-des-collaborateurs

Fil rouge de votre organisation et de votre culture d'entreprise, la charte de télétravail préserve la santé de vos collaborateurs comme celle de votre entreprise

 

 

Bonus : la charte de déconnexion

Le digital est partout et l’entreprise doit pouvoir garantir à tous le droit à la déconnexion. Le droit à la déconnexion, qu’est-ce que c’est ?

 

L’entreprise doit permettre à ses collaborateurs de concilier vie professionnelle et vie personnelle, tout en luttant contre les risques du burn-out. Comment ? En permettant aux salariés de se déconnecter des outils numériques, et en ne les contactant que pendant leur temps de travail (jamais pendant les congés payés, les RTT, les soirées, les week-ends).

 

Pour renforcer l’engagement de l’entreprise sur ce sujet, elle peut mettre en place une charte de déconnexion. Rédigée en collaboration avec le CSE, elle doit stipuler les objectifs du droit à la déconnexion, comment l’employeur contribue à ce droit, ainsi que les mesures et les actions de formation et de sensibilisation à mettre en œuvre. Cette charte est ensuite annexée au règlement de l’entreprise.

 

 

Vous l’avez compris, les 3 mots d’ordres pour pérenniser le télétravail dans votre entreprise sont les suivants : collaboration, transparence et adaptation ! À vous de jouer 😉