3 min de lecture

5 tendances recrutement à suivre en 2022

tendances-recrutement

La guerre des talents est lancée et les recruteurs n’ont qu’à bien se tenir ! Que ce soit avec le Big Quit ou encore la Great Resignation aux États-Unis, la fonction RH subit d’énormes  bouleversements depuis le début de la crise sanitaire. Et parmi eux, on retrouve les nouvelles attentes des talents. Dans cet article, décryptons ensemble les 5 tendances du recrutement en 2022 !

 

 

1. La mort du CV ?

Première tendance RH en 2022, le recrutement sur la personnalité. En effet, beaucoup d’entreprises voient à présent le CV comme un élément obsolète dans une candidature : un candidat ne se définit pas uniquement par des expériences et des diplômes. Pour favoriser la diversité et l'inclusion, mais aussi l’égalité des chances, le processus de recrutement se réinvente. L’objectif ? Dynamiser l'expérience candidat (consultez nos 10 bonnes pratiques), faire preuve de plus de transparence et encourager les échanges avec les fonctions RH.

 

L'expérience candidat sans CV devient plus engageante, plus fun et plus transparente : tests techniques pour évaluer les hard skills, quizz pour déterminer la compatibilité avec les valeurs de l'entreprise, vidéos pour présenter l'organisation de la boîte, etc.

 

2. Miser sur les VRAIS avantages

La crise sanitaire a mis en exergue certains avantages comme la flexibilité et le télétravail, mais aussi de nombreux besoins comme l'équilibre vie pro et vie perso, le droit à la déconnexion, etc. Les talents y sont maintenant plus sensibilisés : les employés satisfaits des conditions de flexibilité offertes par leur entreprise sont 2,6 fois plus susceptibles de se dire heureux.

 

Ainsi, une entreprise se doit de garantir ces avantages dès le processus de recrutement en mettant en avant de réels avantages pour les collaborateurs :

 

  • activités gratuites favorisant le bien-être et la santé (spa, yoga, massages) ;
  • horaires flexibles et télétravail pour les salariés qui le désirent ;
  • semaine de 4 jours ;
  • service d’entretien et de ménage à domicile ;
  • garderie d’entreprises ou aide financière à la garde des enfants ;
  • prise en charge de formation en continu.

 

3. Une politique RSE, diversité et inclusion ambitieuse

C'est une demande croissante chez les candidats : un recruteur doit s’intéresser aux tendances sociétales du moment pour mieux comprendre comment elles peuvent s’incarner dans le milieu professionnel. Il faut être capable de répondre aux questions des talents au sujet de la politique diversité et inclusion de l’entreprise, et présenter les actions mises en place en ce sens. Que faites-vous en faveur de la préservation de l'environnement ou pour l'égalité femmes/hommes ? Le lieu de travail est-il accessible pour les personnes à mobilité réduite (PMR) ?

 

Ces concepts sont en lien étroit avec les attentes des salariés sur le sens de leur travail. Les candidats sont de plus en plus exigeants et consultent en moyenne 2 fois plus d’offres qu’en 2019 avant de postuler.

 

4. L'ouverture aux freelances

La part des effectifs d'entreprise composée de travailleurs indépendants (freelances, intérimaires ou encore prestataires) est en croissance depuis plusieurs années. En effet, la pénurie de talent a accéléré cette tendance de recrutement.

 

Il est donc nécessaire de réussir à séduire et fidéliser ces nouveaux acteurs également, notamment en rendant sa marque employeur plus attractive : on constate une hausse de 67 % de l’engagement lorsque les posts mentionnent la culture de l’entreprise. Par exemple, valorisez vos valeurs et offrez-leur un environnement de travail attractif, au même titre que les salariés. 

 

PwC France a fait appel à United Heroes afin de renforcer le sentiment d'appartenance de ses employés, y compris les nouveaux venus. Un programme bien-être et sport a été lancé afin de les engager autour des valeurs de l'entreprise. 

 

Nouveau call-to-action

 

5. La digitalisation des processus de recrutement

Les ATS (Applicant Tracking System), ça vous parle ? Dans la guerre des talents, il faut pouvoir rapidement identifier et contacter les meilleurs candidats. 5 % d’entre eux déclarent que le digital améliore le processus de recrutement et 8 employeurs sur 10 considèrent le digital comme un gain de temps (source). Les ATS permettent de centraliser et d'automatiser : c'est un gain de temps formidable pour les RH.