La tendance du workation : entre tourisme et travail

Les attentes des salariés et salariées évoluent et, avec elles, les modes de travail se réinventent. Dans certains cas, il n’est plus nécessaire de se rendre quotidiennement au bureau, qui pourrait être considéré comme un off-site.. Les collaborateurs  ont aussi de nouvelles attentes en ce qui concerne l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Depuis la crise sanitaire, le nombre de digital nomads* a augmenté de 50% pour dépasser la barre symbolique des 10 millions (10,2 millions pour être exact selon l’étude Digital Nomad 2022 Statistiques et Tendance de passport-photo.online). 

*Vous allez lire ce terme plusieurs fois dans l’article mais de quoi s’agit-il exactement ? Un digital nomad se définit comme une personne qui travaille à distance depuis plusieurs endroits plutôt que d’un bureau fixe (en France comme à l’étranger). 

Dans ce contexte, les entreprises doivent s’adapter et répondre aux demandes de leurs collaborateurs en revoyant leur modèle. Mais comment ? (on vous partage une idée juste en-dessous 💡).

Avez-vous déjà entendu parler du workation ? Cette pratique prend de plus en plus d’ampleur chez la jeune génération et 83% des 18-35 ans aimeraient que leur organisation mette en place ce dispositif. On vous dit tout sur cette tendance, ses bénéfices (et ses contraintes) et comment la mettre en place dans votre entreprise. ⤵️

 

Qu’est-ce que la tendance workation ? 

À chacun sa définition ! S’il n’y a pour l’instant pas de consensus sur ce que signifie exactement “workation”, on peut tout de même dire qu’il s’agit de “la possibilité de travailler de n’importe où grâce à un ordinateur et une connexion internet”. C’est une bulle d’oxygène pour les collaborateurs qui s’échappent momentanément de leur lieu de travail habituel. En clair, la tendance du workation en entreprise réinvente l’espace de travail et offre un mix entre travail et “vacances” dans des lieux idylliques et des cadres atypiques. 

Ce concept issu de Californie existe depuis 10 ans mais a réellement pris de l’ampleur ces dernières années grâce aux nouvelles technologies qui ont accéléré le processus. Avec la fin de la crise sanitaire, les collaborateurs ont également besoin de découvrir de nouveaux environnements et un nouveau cadre de travail. 

Mais attention, il est important de différencier le digital nomadisme du workation. Le premier est un choix de vie sur le long terme de la part de travailleurs indépendants. Cela peut consister à voyager en van ou faire le tour du monde. Ils choisissent généralement leurs destinations en fonction du climat et du coût de la vie. 

Tandis que le workation reste dans le cadre du travail. C’est un avantage offert par l’employeur aux salariés. Dans ce cas, leurs critères se tournent davantage vers : 

  • Une bonne connexion internet, 
  • Un espace approprié pour travailler, 
  • Des salles adéquates pour des réunions

Par exemple, Swenson House, un coliving dans le Finistère, propose à la fois un espace de coworking et des séances de surf ou de pilates. Certaines entreprises mettent aussi à disposition, de leurs collaborateurs, des lieux pour se ressourcer. C’est le cas de Salesforce qui a investi dans un ranch de 75 hectares en Californie pour permettre à ses employés de venir recharger les batteries et de trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Le lieu, situé au milieu de la forêt, comprend un sanctuaire de yoga, des espaces de relaxation et des espaces pour créer du lien social. 

Dès lors, on peut se demander quels sont les avantages du workation pour les employés comme l’employeur ? 

 

Quels sont les avantages pour les salariés ? 

Le workation offre les mêmes avantages que le télétravail, dont la flexibilité, et permet d’échapper au stress et à la monotonie de chez soi. Une journée de workation permet aux collaborateurs d’allier travail et découverte de nouveaux paysages, villes et/ou cultures et a un impact positif sur leur santé mentale, leur épanouissement et leur bonheur. 

5 méthodes incontournables pour lutter contre le stress au travail
 

Et cela se ressent sur la productivité et la créativité ! Rien de mieux qu’une semaine de travail dans un nouvel environnement, au calme, pour réfléchir et trouver l’inspiration. Selon une étude de passport-photo.online, 81% des personnes ayant testé ce mode de travail affirment avoir développé leur créativité et 86% leur productivité au travail.

Le workation permet aussi d’allier santé, bien-être et travail. En effet, 67% des collaborateurs considèrent que cela leur a permis de recharger leurs batteries émotionnelles et mentales (selon passeport-photo.online). Plus de souci de retard, d’embouteillage, de transport ou de bruit : ce mode de travail permet de réduire significativement le stress.

La Qualité de Vie au Travail est essentielle pour améliorer le bien-être des collaborateurs, quelle que soit leur localisation. 

 

Quels sont les bénéfices pour les entreprises ? 

Plus de motivation

Le workation augmente la motivation des collaborateurs et permet de donner du sens à son travail (84% sont plus plus satisfaits de leur emploi selon passeport-photo.online). Alors que la question de sens au travail prend de plus en plus de place chez les collaborateurs, la tendance workation arrive à point nommé et peut être une solution pour les entreprises qui ont besoin de fidéliser leurs talents.

Marque employeur

C’est aussi un moyen efficace d’attirer les jeunes talents : en montrant que votre entreprise est ouverte aux nouvelles tendances et évolue en même temps que le monde du travail change, qu’elle peut offrir un cadre de travail épanouissant, vous boosterez leur motivation en même temps que votre marque employeur. 

Réduction des coûts

Au même titre que le télétravail, l’accès à des espaces de co-workings ou le flex office, vous pourrez réduire vos coûts en réduisant la taille de vos bureaux. 

Lutte contre l’absentéisme

L’absentéisme représente l’un des gros problèmes au travail du XXIème siècle. Et il coûte cher ! En effet, son coût moyen s’élève à 3500 euros annuels par salarié. Sans oublier les coûts indirects :

  • Gestion de l’absence et du remplacement 
  • Couverture des risques 
  • Détérioration du climat social
  • Mauvaise image de marque employeur

Le workation permet de réduire l’absentéisme et donc les coûts liés à celui-ci, vous permettant d’investir cet argent dans le bien-être de vos collaborateurs.

 

Quels sont les inconvénients du workation ? 

Une perte de l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle

Le travail peut prendre le pas sur leur vie personnelle et le temps de repos quand les frontières se brouillent comme dans une situation de workation. Vos collaborateurs, par peur d’être jugés sur leur productivité, seraient aussi tentés d’en faire plus. C'est le rôle de l'entreprise d'insister sur l'importance de la déconnexion en partageant, par exemple, la charte de déconnexion aux salariés concernés. 

Une perte de cohésion entre les équipes

La communication entre vos collaborateurs en workation et au bureau est forcément moins fluide et peut s’avérer compliquée. Le manque de clarté et les délais de réponse peuvent entraîner des tensions et des problèmes de coopération.

Découvrez les retours d'expériences de 4 entreprises qui ont fait appel à des  solutions digitales
 

Comment mettre en place le workation en entreprise ? 

Bien sûr, toutes les professions ne sont pas adaptées à ce mode de travail : certains métiers, certains secteurs nécessitent une présence régulière au bureau ou sur le terrain. 

Voici nos 4 recommandations pour que le workation soit une réussite dans votre entreprise. 👇

Définir les contours du workation dans votre entreprise 

Il est essentiel de mettre en place une charte pour définir l’encadrement du workation dans votre entreprise. Dans le cas contraire, vous risquez de créer des dérives et un climat social défavorable. Voici une liste non exhaustive de règles que vous pourriez fixer :

  • L’obligation de disposer d’une connexion internet fiable,
  • Les heures de travail pendant lesquelles les collaborateurs en workation doivent obligatoirement être joignables 
  • Le nombre de jours de workation autorisés par mois ou par an 
  • Les destinations acceptées par l’employeur (en fonction des fuseaux horaires par exemple)

Vous pouvez suivre ces conseils pour créer votre charte. 👈

Travailler avec des entreprises spécialisées dans le télétravail

Vous pouvez faire appel à une entreprise spécialisée dans le remote (télétravail). L’objectif est d’aider vos collaborateurs, désireux de pratiquer le workation, à trouver les meilleurs emplacements pour travailler. Ces entreprises se placent en alternative des sites de location comme Airbnb. Elles facilitent les recherches et la réservation de séjours sur le court terme ou le long terme en proposant des lieux hybrides alliant voyage et travail. 

Garder le contact avec vos employés en workation

En créant des rituels réguliers, vous favorisez la cohésion et évitez que vos collaborateurs se retrouvent isolés. Essayez d’inclure vos managers dans ce processus pour qu’ils appellent ou aient une réunion au moins une fois par semaine avec vos salariés en workation. Vous pouvez aussi utiliser une solution digitale pour connecter vos collaborateurs dispersés dans le monde. Un programme comme United Heroes permet aux entreprises de réunir tous leurs collaborateurs au sein d’une même application et de les animer via des challenges connectés et temps forts sportifs.